Les colos

Salut tout le monde!

J’avais depuis longtemps le projet de vous parler des colos, sans trop savoir comment aborder le sujet, comment tourner l’article. Mais c’est aujourd’hui que je me lance.

Aussi longtemps que remonte ma mémoire, j’ai fait des colos tous les étés. Je pars toujours les deux premières semaines de Juillet. Mon organisme est Vacances pour tous mais je suis une fois partie avec ma mairie. Contrairement à ce qu’on raconte, cette colo en particulier était géniale, autant voire plus qu’avec Vacances pour tous.

Il existe diverses sortes de colonies de vacances : sportif, farniente, à thème (danse, théâtre, cinéma…), linguistique, voile, etc.

La plupart du temps, je fais des colos sportives à la montagne.

 

Comment bien choisir sa colo?

Effectivement, les colos type farniente peuvent être intéressantes. Cependant, on peut vite s’ennuyer si trop peu d’activités sont organisées. C’est pour ça que je fais des colos sportives : au moins, on est sûrs de ne pas s’ennuyer. Et attention, quand je dis sportif, ce n’est pas forcément sport intensif. Le plus souvent, il s’agit de canyoning, rafting, accrobranche…

Je vous conseille de choisir une colo avec le plus d’activités indiquées, au moins vous êtes sûrs de ne pas vous ennuyer! 😉

Au niveau de l’organisme, c’est vrai que je ne m’y connais pas énormément. On trouve des organismes low-cost mais je ne sais pas trop ce qu’ils valent. Vacances pour tous est en gros le moins cher des organismes classiques. J’ai aussi eu l’occasion de partir avec Autrement Loisirs&Voyages avec ma mairie, qui est un très bon organisme.

 

Pourquoi partir en colo?

Je pense que c’est une question que beaucoup de gens se posent, et n’y trouvent pas de réponse, renoncent à partir. Avec ma longue expérience derrière moi, je vais vous expliquer l’intérêt que j’y vois et pourquoi je continue à partir chaque année.

Pour moi, c’est d’abord l’occasion de changer d’air. D’échapper à ma famille, à mon quotidien. J’y vis de nouvelles expériences. Je rencontre des gens supers. Je découvre des lieux.

En fait, une colo, c’est une aventure. Pendant environ 2 semaines, vous embarquez dans une nouvelle vie. Vous restez avec des jeunes 24h/24, ce qui crée des liens parfois très forts. Vous apprenez à vivre sans vos parents, ça change et ça fait du bien.

C’est difficile en fait d’exprimer ce qu’une colo apporte dans un article. Il faut le vivre pour le comprendre. Mais pour vous donner une idée de combien l’expérience est belle, à la fin de chaque colo, la plupart des gens pleure. Parce qu’ils se sont tellement attachés aux gens, au lieu, au mode de vie, qu’ils n’ont pas envie de partir. C’est là qu’on voit tout la magie.

 

Les appréhensions

J’ai rencontré beaucoup de « première colo ».  Souvent, ils ont des appréhensions, et c’est tout à fait normal.

Est ce que vous vous ferez des amis? Oui, évidemment. J’ai toujours peur au début, mais à la fin on finit toujours par s’en faire. Le contraire est impossible. Même si vous n’êtes pas le genre de personne à aller spontanément vers les autres (en gros si vous êtes un gros timide comme moi), ce seront les autres qui viendront vers vous.

Est-ce que les anims seront bien? Je suis tombée sur des anims sévères, des anims supers cool. Mais il n’y a pas de crainte à avoir là-dessus, parce que si vos anims sont vraiment atroces, le directeur fera quelque chose. La plupart du temps, ce sont des gens tranquilles, là pour s’éclater, et ils ne prennent pas (trop) la tête.

Est-ce que la nourriture sera bonne? Là, je ne peux pas vous le promettre. Je suis déjà tombée sur des cuisines atroces.

 

Mes recommandations

Au fil des années, j’ai appris beaucoup de choses sur les colos, qui pourront, je pense, vous être très utiles.

Achetez un brumisateur en cas de chaleur extrême, c’est génial.

Mieux vaut trop de vêtements que pas assez. Achetez de la lessive à la main au cas où vous en manquez.

Amenez le bon nombre de sous-vêtements, pour éviter de les mettre à la lessive. Juste au cas où ils montreraient les vêtements à tout le monde « C’est à quiii ce soutien-gorge? Et ce caleçoooon? » (ça m’est déjà arrivé).

Amenez à manger, en cas de petite faim. Mais évitez de sortir ça devant les anims.

Parlez au gens dès le voyage du début. Vous pouvez les aborder simplement avec un « je peux m’asseoir à côté de toi? » ou encore « comment tu t’appelles? ». Vous allez voir, après, ça va tout seul.

Evitez de rejoindre les autres quand ils se moquent de quelqu’un. Malheureusement, il y a souvent un bouc émissaire dans les colos. Ne faites pas partie des gens qui l’agressent, mais offrez lui plutôt votre amitié. Personnellement, je vais toujours lui parler et je trouve que c’est souvent la personne la plus sympa de la colo. Bon, après, ça dépend.

 

Cet article est fini. J’espère vous avoir donné envie de partir en colo, et vous avoir rassurés.

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez surtout pas à les poster en commentaire, ça me ferait plaisir d’y répondre.

Ambre

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s